Commémoration-du-centenaire-de-l-armistice-1918-2018

L’armistice de 1918,

Fut signé le 11 novembre 1918 à 5 h 15. Cela marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918), la victoire des Alliés et la défaite totale de l’Allemagne, mais ce n’est pas vraiment une capitulation au sens propre
Le cessez-le-feu est effectif à 11 heures, et il entraîne dans l’ensemble de la France des sonneries de cloches à toutes volées ainsi que des sonneries de clairons, et annonce la fin d’une guerre qui a fait plus de 18,6 millions de morts, d’invalides et de mutilés, dont 8 millions de civils.

Les représentants allemands et alliés se réunissent dans un wagon-restaurant aménagé provenant du train d’état-major du maréchal Foch, dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne.

Ce n’est que plus tard, le 28 juin 1919, qu’ est signé à Versailles, le traité de paix, qui met réellement fin à l’état de guerre

Derniers morts au combat

Le dernier jour de guerre a fait près de 11 000 tués, blessés ou disparus.
La date de décès des morts français du 11 novembre a été antidatée au 10 novembre par les autorités militaires. Pour les autorités militaires, il n’était pas possible ou trop honteux de mourir le jour de la victoire.

Commémoration du centenaire  14-18

En ce mois de Novembre 2018, beaucoup de villes et de villages ont célébré ce centenaire. Les plus petites communes se sont regroupées afin de pouvoir avoir la présence d’un maximum de porte-drapeaux, et c’est la raison pour laquelle les manifestations étaient très étalées dans le temps.

Le 11 novembre au FOSSAT

Lionel GAILLOT, Président de la section du Fossat, lit le communiqué du grand quartier général de l’armée française du 11 novembre 1918

 

C’est par une matinée ensoleillée que les habitants du FOSSAT se sont retrouvés pour célébrer le centenaire de l’armistice de 1918.
En préambule et après avoir détaillé le déroulement de cette commémoration particulière, Lionel GAILLOT, président de la section des PG-CATM-TOE du FOSSAT fit lecture du communiqué du grand quartier général de l’armée française du 11 novembre 1918.
Ensuite, deux adhérents de la section furent mis à l’honneur par la remise de la croix du combattant au titre des opérations extérieures.

Tout d’abord monsieur POLART Patrice, ancien engagé volontaire au sein de la Brigade Parachutiste pour les diverses missions accomplies lors de sa carrière.

Remise de la croix du combattant à Patrice POLART

Puis monsieur BERDINEL Stéphane pour avoir, au cours de son service militaire au 7e Bataillon de Chasseurs Alpins, accompli une mission de 4 mois au LIBAN en 1993.

Remise de la croix du combattant à Stéphane Berdinel

Les élèves de CM1/CM2 de madame Delphine ALRIC lurent le message de l’Union Française des Associations de Combattants et de Victime de Guerre,

(Ce texte a été lu dans toutes les cérémonies.Pour le retrouver il vous suffit de cliquer sur le lien  ci-dessous.)

message-du-11-novembre-2018

puis Laurent PANIFOUS, maire de la commune, le message du président de la république.
Vinrent les dépôts de gerbe traditionnels et la dépose de bouquets de fleurs par les enfants du village.
L’honneur aux morts lancé, la minute de silence passée, une vibrante Marseillaise fut interprétée par les élèves de l’école avec pas moins de 3 couplets, qui en laissa bouche-bée l’assemblée présente.
Après les remerciements d’usage et les félicitations aux nouveaux décorés, l’assistance fut conviée à un apéritif sur le parvis de la mairie ou une collecte pour les bleuets de France fit l’unanimité.

De gauche à droite:Monsieur PLANTADE, ancien combattant du village, Stéphane BERDINEL et Patrice POLART, les décorés Lionel GAILLOT, président de la section du Fossat et Monsieur André RIVES porte-drapeau de la section.

(reportage de Lionel Gaillot)

Le 11 novembre à ARTIGAT

 

Déroulement de la cérémonie

Peu après 11h00, les habitants d’ARTIGAT se sont eux aussi retrouvés devant le monument aux morts de la commune pour la commémoration du centenaire de la fin de la 1ère guerre mondiale.
Pour débuter, monsieur Claude MARIN, trésorier de la section du FOSSAT eut le plaisir de remettre la croix du combattant au titre des opérations extérieures à Cyril GUEDENEY, porte-drapeau de la section et ancien engagé volontaire au 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes.

Cyril GUEDENEY, reçoit la croix du combattant

Cette décoration vient cloturer 17 ans 1/2 de service avec, entre autres, des missions effectuées en AFGHANISTAN, en COTE D’IVOIRE au TCHAD ou encore en CENTRE-AFRIQUE.

Christian MARIN, trésorier de la section et maitre de cérémonie lit le texte de l’UFAC

La cérémonie se poursuivit par la lecture des divers messages, l’UFAC par Monsieur MARIN, celui du président de la république par le correspondant défense de la commune, Madame Martine SANS puis le premier adjoint Manuel SARDA, représentant Monsieur le maire a lu un texte émanant du Conseil Municipal : émouvant, actuel, et tourné vers l’avenir.

Un soleil radieux accompagna l’honneur aux morts et la minute de silence , puis la Marseillaise. les enfants des écoles lurent un poème et la cérémonie officielle se termina par l’hymne européen.
Les gens présents furent conviés au traditionnel pot de l’amitié organisé devant la mairie et purent admirer une fresque « bleuet et coquelicot » réalisée par les
enfants de l’école.

Une journée de mémoire réussie
.

(Documents et photos fournis par Lionel GAILLOT président de la section du FOSSAT)

Le 18 novembre à Saint Amadou

Ce 18 novembre 201 clôturera pour notre association la commémoration de l’armistice de la guerre 1914-1918.

Il faisait grand soleil à Saint Amadou, mais un vent glacial rendait la cérémonie un peu compliquée. Les porte-drapeaux toujours très nombreux , ils étaient 17,sont restés stoïques malgré la difficulté à maintenir leur étendard.

Après la messe, ils se sont dirigés vers le monuments aux morts de cette commune, à laquelle s’étaient associés  les villages de Saint Félix de Tournegat, Ludiès,  Gaudiès, Le Carlaret, la Bastide de Lordat, Lapenne, Trémoulet

vers-monuments-aux-morts

Vers le monuments aux morts.

 

Il y avait beaucoup de monde pour cette manifestation. Des officiels, mais aussi les habitants des communes et les enfants des écoles.

les-officiels-et-les autres

les participants, officiels et autres

une partie des porte-drapeaux

et l’autre partie de nos valeureux porte-drapeaux.

Après la lecture des textes officiels et la sonnerie aux morts, la Marseillaise a retenti soutenue par les voix des participants.

pendant-la-marseillaise

Pendant la Marseillaise

Les gerbes ont été déposées au pied du monument aux morts et les enfants des écoles( des petits mignons comme tout) sont venus déposer leurs bouquets de fleurs en hommage à leurs ancêtres.

les-petits-et-leurs-bouquets

Les enfants des écoles

Puis, fièrement, trois adolescentes ont lu les noms des morts pour la France d’une voix claire. Merci à elles.

morts-pour-la-France

Les jeunes adolescentes lisent les noms des soldats morts pour la France

La cérémonie s’est terminée par un vin d’honneur offert par toutes les communes, dans la salle des fêtes de Saint Amadou.

Rollande Mengual

 

 

 

 

 

 



Taille du texte
Contrast