Un de nos anciens raconte…

Guy Pré est né le 24 juillet 1930 à Pamiers. Son père était également un militaire et Guy savait depuis toujours ce qu’il voulait faire.

Il s’est engagé volontairement à 18 ans (avec l’autorisation de ses parents puisqu’il n’était pas encore majeur) au 15ème Régiment des Tirailleurs Sénégalais le 23 septembre 1948. Et ce pour 3 ans.

Mais il est parti directement en Algérie pour faire ses classes et le peloton de caporal pour environ 1 an.

A son retour d’AFN, il était caporal et a été désigné pour partir en extrême orient (Indochine)

Ses séjours de 1949 à 1956

En Cochinchine entre Saïgon et le Tonkin.

Il commandait en tant que sergent et aidé par un adjudant-chef nord africain, 90 tirailleurs algériens.

Au cours de diverses opérations au centre Annam (il reste très discret sur le nom de ces opérations… Dong HoÏ, Da Nang, Col des nuages etc…) il était basé à Tourane.

Il assurait le renfort des unités constituées combattantes, comme le 4ème RTM, le RTS et d’autres, dont les noms lui échappent.

Au Tonkin il était en mission pour ramener les disciplinaires.

Lorsque le cessez-le-feu a eu lieu le 20 juillet 1954 à 8 heures, il a été affecté au port de Saïgon. Là il recevait les bateaux pour le matériel militaire. Pour lui c’était un peu la planque.

Puis, un événement heureux arrive dans sa vie. Il fait sa demande en mariage en mai 56 et au cours d’une permission il convole en justes noces le 12 juin 1956. Il termine sa permission et un mois et demi après il est envoyé d’office dans un bataillon opérationnel en Algérie de juillet 1956 à janvier 1960 dans le Constantinois à Colo dans le 43ème BIMA.

Fin de sa carrière militaire

En janvier 1960 il est parti à Madagascar, mais là son épouse l’accompagnait. Son séjour a duré 30 mois.

Puis il est allé au Tchad avec son épouse également,

Il a terminé sa carrière militaire à l’état major de Foix et pris sa retraite le 8 mai 1972.

Quelques souvenirs de sa vie militaire

ses médailles
sa plaque
ses barrettes

Propos recueillis auprès de Guy PRÉ par P. Mengual



Taille du texte
Contrast